COUPE DE FRANCE FUTSAL

9 février 2014 - 15:26

Kevin Blanchard (à gauche) à la lutte avec le Mérignacais Kistchurry, l'un des meilleurs Girondins hier soir à Loudun. - Kevin Blanchard (à gauche) à la lutte avec le Mérignacais Kistchurry, l'un des meilleurs Girondins hier soir à Loudun. - (Photo cor., Benjamin Bénéat)Kevin Blanchard (à gauche) à la lutte avec le Mérignacais Kistchurry, l'un des meilleurs Girondins hier soir à Loudun. - (Photo cor., Benjamin Bénéat)
Kevin Blanchard (à gauche) à la lutte avec le Mérignacais Kistchurry, l'un des meilleurs Girondins hier soir à Loudun. - (Photo cor., Benjamin Bénéat)

Jaunay-Clan (DH) - Mérignac (L2) : 1-7 Partis sur les chapeaux de roues, les Jaunay-Clanais n’ont pas tenu la distance face à des Girondins en verve.

Par ici la sortie ! La porte de la coupe de France s'est refermée brutalement sur les « arpions » des hommes du tandem Sedek-Devaud, hier, dans la magnifique salle de Loudun aux trois-quarts pleine. L'exploit, envisagé au départ, a volé en éclats après la pause (1-2). « Le troisième but nous a faits très mal », concédera Grégory Sedek après coup.

 Bujeau déflore le score dans un trou de souris

Mais Mérignac et Jaunay-Clan ne tirent pas dans la même catégorie. Quand les joueurs du « 33 » s'entraînent trois fois par semaine et enchaînent des matchs âpres de Ligue 2, Jaunay-Clan bricole des séances avec un groupe vieillissant et soumis aux aléas du quotidien. Sans parler des journées de championnat (DH) programmées tous les quinze jours quand tout va bien…
Bref, l'ouverture du score, signée Bujeau dans un trou de souris (6e), résonnait comme un joli pied de nez aux statuts des deux protagonistes. Jaunay-Clan, droit dans ses baskets, combinait sans complexe. Mérignac sentait le traquenard et trouait le rideau défensif jaunay-clanais quasiment dans la foulée sur un exploit personnel de Kistchurry (8e). Le deuxième arrêt de G. Sedek, superbe, offrait au grand Ben Ichou une balle de 2 à 1 que le numéro 8 ne convertissait pas (11e). Rien de grave en soi sauf que l'avertissement secouait les Mérignacais. La patte gauche de Bako surprenait G. Sedek (1-2, 18e) tandis que les visiteurs gâchaient un « deux contre un » à dix-neuf secondes de la pause. Si les Jaunes et Bleus pouvaient y voir un signe, la suite les remettait rapidement à leur place.
El Maadoum, avec l'aide du poteau, portait le score à 1-3 (22e), tel une estocade. Jaunay-Clan n'y était plus. C'était alors un jeu d'enfant pour les pensionnaires de Ligue 2 qui déroulaient leur talent. A l'image du sixième but, le troisième personnel d'El Maadoum, une pichenette parfaite (30e). Le septième et dernier n'était pas mal non plus. La frappe lourde de Bako finissant sa course dans la lucarne de G. Sedek (38e). Contrairement à la saison dernière, Jaunay-Clan manquera le rendez-vous des 16esde finale. Samedi, l'USJC a pu mesurer le fossé existant entre une bonne équipe de DH et une formation de Ligue 2 concentrée.

la fiche

A Loudun
Mi-temps : 1-2.
Arbitres : MM T. Daniele et Aubier.
Spectateurs : 200.
Avertissements : à Jaunay-Clan, Bourgoin (23e), Moreira (24e).
Buts : pour Jaunay-Clan, Bujeau (6e) ; pour Mérignac, Kistchurry (8e), Bako (18e, 38e), El Maadoum (22e, 28e, 30e), Brahim (26e).
Jaunay-Clan : Ga. Sedek, Gré. Sedek, Thibaudeau, Bujeau, Devaud, Chauveau, Blanchard, Moreira, Ben Ichou, Bourgoin.
Mérignac : Bigeard - Bako, Picq, Brahim, Diedhiou, El Maadoum, Kistchurry, Letrubesse. Non entré en jeu : Brunet (g).

à chaud

Guillaume Devaud (coentraîneur de Jaunay-Clan) : « Le plus fort a gagné. On a parfaitement tenu dix minutes puis nous avons lâché sous la pression. Dès que nous sommes menés, on perd nos valeurs. C'est dommage, je pense qu'on aurait pu les embêter davantage. On s'est rendu compte ce soir (hier) qu'il existait un fossé entre la DH et la Ligue 2 si on n'évolue pas à notre meilleur niveau. Et puis on prend de l'âge. Greg (Sedek) a 36 ans et moi trois de plus. On est tombés sur un adversaire de qualité qui a pris la coupe avec sérieux. »
 
 
Guillaume Tanasescu (entraîneur de Mérignac) : « Je suis fier des joueurs qui ont su se recentrer sur les fondamentaux après quatre matchs compliqués. On a respecté l'adversaire qui a été valeureux dans une ambiance de coupe et dans une superbe salle. Mais j'aurais aimé qu'on mette deux ou trois buts de plus. Le respect de l'adversaire passe par une rigueur et une efficacité sans faille. La priorité reste le maintien en Ligue 2 mais si on peut se faire plaisir en coupe et tomber sur une Ligue 1 on ne va pas se gêner. »

Commentaires

59/62 cht "is a signé le livre d'or 7 mois
LES DR POITIERS FUTSAL a MARRAKECH 9 mois
pascal locatelli a signé le livre d'or 1 an
Guy Lambert a commenté LES LIGAMENTS CROISES plus de 2 ans
ET USP a signé le livre d'or plus de 2 ans
Tigre et DRagon est devenu membre plus de 2 ans
LES LIGAMENTS CROISES plus de 2 ans
Bonne Année 2015 plus de 2 ans
bonne année 2015 plus de 2 ans
JOE MAC OUILLE a signé le livre d'or plus de 2 ans
MAILLOT des DR plus de 2 ans
L'UEFA change les têtes de série plus de 2 ans
Match et collation plus de 2 ans
Apa Wadewe Lamothe Berlivet est devenu membre plus de 2 ans
AVANT GARDE DE TROYES a commenté Dragons Rouges Poitiers / Geant Casino plus de 2 ans

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 2 Dirigeants
  • 1 Entraîneur
  • 8 Joueurs
  • 4 Supporters

SPEED PHONE

 

Accessoire Téléphone portable

Réparation d'Ecran Cassé...

 

 

Speed Phone