DRAGONS ROUGES POITIERS FUTSAL : site officiel du club de foot de BIARD - footeo

LIGUE DES CHAMPIONS

9 décembre 2011 - 07:36

Sauvé par sa bonne étoile

Incroyable, mais vrai : Lyon jouera les 8es de finale après son large succès à Zagreb (7-1) et grâce au coup de pouce du Real Madrid, victorieux (3-0) à Amsterdam - injustement privé de deux buts-.
Gomis a inscrit quatre buts à Zagreb.(REUT)
Gomis a inscrit quatre buts à Zagreb.(REUT)

 

«Rien n'est impossible», disait mardi Rémi Garde, comme on lance une bouteille à la mer en espérant qu'elle parvienne à un éventuel sauveur. Embarqué depuis quinze jours, et le nul à domicile contre Amsterdam (0-0), dans un bateau qui faisait cap malgré lui vers la Ligue Europa, Lyon a profité d'incroyables vents favorables pour retrouver un chemin qu'il connaissait si bien depuis huit ans : les huitièmes de finale de la Ligue des champions. L'OL sera, encore une fois, au rendez-vous printanier du gratin européen, autant au bénéfice de son large succès chez le Dinamo Zagreb (7-1), qu'à la grâce d'un trio arbitral qui a injustement refusé à l'Ajax deux buts (32e, 36e) face au Real Madrid (0-3).

 

Après l'OM à Zilina (7-0) la saison dernière, Lyon est la deuxième équipe à avoir inscrit sept buts à l'extérieur en Ligue des champions.

 

A ce moment-là, les Madrilènes avaient posé la première pierre du miracle lyonnais, grâce au but de Callejon (14e), finalement auteur d'un doublé (90e+2). Les Merengue avaient surtout fait le travail de l'OL à sa place. Incapable de donner du rythme et de déborder un adversaire déjà éliminé et pas vraiment motivé, le club rhodanien s'était rapproché davantage du gouffre en première période (20e, 36e), et ce malgré l'expulsion de Leko (28e). Lyon s'y est enfoncé juste avant la mi-temps, en dépit de deux nouvelles parades de Lloris (1-0, 40e), à cause de l'apathie de sa défense. Un coup de chance, le troisième de la soirée en moins d'un quart d'heure après les buts refusés à l'Ajax, a permis à l'équipe de Rémi Garde de s'accrocher : le centre contré de Cissokho a lobé Kelava (1-1, 44e), pas du tout à son avantage, et dont le calvaire débutait à peine face à Gomis, crédité de cette égalisation après son tacle rageur sur la ligne.

 

Gomis frappe quatre fois

 

Sans Lisandro, laissé sur le banc avant d'entrer à la place de Lovren (54e) et de marquer (64e, 1-5), la « Panthère » s'est chargée de conclure presque toutes les offensives lyonnaises. Des offensives souvent gagnantes, face à un Dinamo réduit à dix et complètement démobilisé au retour des vestiaires à cause de Gonalons (1-2, 47e) et de Gomis (48e, 51e, 70e), donc. Si l'ancien Stéphanois a signé un quadruplé, Briand a inscrit un dernier but primordial (76e, 1-7) : celui qui qualifiait l'OL, à moins d'un retournement de situation à Amsterdam. Mais, même sans un but de Benzema, le Real a terminé le travail qu'il avait commencé, pour lui-même, et dont Lyon profite encore plus. Un bourreau* devenu ange gardien, voilà un sacré miracle.

 

* Le Real Madrid avait battu Lyon lors de leurs deux confrontations lors de cette phase de poules : 4-0 à Bernabeu puis 2-0 à Gerland.

---------------------------------------------------------------------------

L'envie lilloise n'a pas suffi

 

Incapable de battre Trabzonspor à domicile malgré un bon match (0-0), Lille ne jouera pas les huitièmes de finale de la Ligue des champions comme Marseille et Lyon. Le LOSC termine dernier de son groupe...

 

 

Le dépit de Sow : incapable de battre Trabzonspor, le LOSC n'ira pas en huitièmes de finale de la C1, ni même en Ligue Europa.(REUT)
Le dépit de Sow : incapable de battre Trabzonspor, le LOSC n'ira pas en huitièmes de finale de la C1, ni même en Ligue Europa.(REUT)

Le handicap d'un très mauvais début de campagne européenne aura donc été trop dur à remonter pour Lille. Avec seulement deux points après quatre rencontres, le champion de France s'était mis dans la panade. Il n'a pas pu s'en sortir, malgré un soubresaut chez le CSKA Moscou (2-0). Alors que le plus dur semblait fait, les Dogues se sont cassé les crocs sur une équipe de Trabzonspor héroïque en défense (0-0). Senol Gunes, le technicien turc, qui a terminé troisième du Mondial 2002 à la tête de la Turquie, peut être fier des siens. Septième de son Championnat après treize journées, l'équipe de l'ancienne cité de Trébizonde s'offre donc les seizièmes de finale de la Ligue Europa et laisse Lille en dernière position puisque Moscou a battu l'Inter (2-1).

Pourtant, en face, le LOSC a tout tenté. Organisé dans un 4-2-3-1, l'équipe de Rudi Garcia a présenté un vice offensif incroyable. Un à un, Payet, Cole et Hazard ont décroché pour aller chercher le ballon. Sow a cherché les ailes lorsque la star belge de Lille a parfois pris l'axe. Si Mavua a été porté disparu derrière ces quatre diables, Balmont a organisé le jeu comme jamais, déclenchant des « Balmont, Balmont ! » dans les travées d'un Stadium nord plongé dans le froid. Mais en face, la barricade a tenu malgré 18 tirs subis à l'heure de jeu ! Chaque Turc s'est sacrifié lorsqu'il le fallait. Et, lorsqu'il n'y avait plus personne, c'est Sow qui a contré le tir d'un des siens à la 85e. Invaincu contre l'Inter Milan (1-0, 1-1) et contre Lille (1-1, 0-0), Trabzonspor crée donc l'une des surprises de l'année. Ce mercredi soir, il n'y avait pas un Valbuena ou un Gomis pour vendre du rêve à Lille. Juste une équipe qui n'a pas su concrétiser sa domination de tous les instants, se montrant trop maladroite dans le dernier geste. La France a bien cru avoir enfin trois représentants en huitièmes de la C1. C'est raté...

----------------------------------------------------------------------------

Les Manchester au tapis

 

Manchester United a été éliminé dès la phase de poule par le FC Bâle mercredi (1-2), tandis que City a rempli son contrat en s'imposant contre un Bayern Munich B (2-0), mais a été sorti par Naples qui a battu Villarreal (2-0).

 

 

Les Suisses sont fous de joie : ils viennent d'éliminer Manchester United !(REUT)
Les Suisses sont fous de joie : ils viennent d'éliminer Manchester United !(REUT)

Groupe C : Coup de tonnerre à Bâle !

 

Manchester United, le finaliste de la dernière Ligue des champions, a été éliminé ce mercredi par le FC Bâle dès la phase de poule (1-2). Une situation inédite depuis l'édition 2005-2006. Les Mancuniens, qui pouvaient se contenter d'un match nul contre les Suisses pour se qualifier, ont été cueillis à froid par les Bâlois qui ont ouvert le score dès la 9e minute par Marco Streller. Pas dans leur assiette en première période, ils ont entamé la deuxième période avec de meilleures intentions, mais Rooney, peu en réussite, a raté le cadre sur deux frappes enroulées du droit (50e et 76e), tandis que Steinhöfer, voulant dégager, a trouvé la transversale (60e). Les hommes de Sir Alex Ferguson ont fini par marquer par l'intermédiaire de Phil Jones (89e), mais c'était trop tard, puisqu'ils s'étaient pris un contre et un but de l'inoxydable Alexander Frei cinq minutes plus tôt. C'est la deuxième fois qu'un club suisse se qualifie en huitièmes de finale de la Ligue des champions. Le Benfica, qui s'est imposé contre Otelul Galati grâce à Cardozo (1-0) termine premier du groupe.

Benfica et le FC Bâle sont qualifiés pour les huitièmes de finale, Manchester United est reversé en seizièmes de finale de la Ligue Europa.

 

 

Groupe A : City gagne, en vain

 

Manchester City n'était plus maître de son destin ce mercredi pour la sixième et dernière journée de la phase de poules, puisque les hommes de Roberto Mancini devaient s'imposer contre le Bayern, en espérant que Naples ne fasse pas de même contre Villarreal. Ils ont assuré leur partie du travail en battant un Bayern Munich B (2-0), avec Neuer, Ribéry, Müller ou Gomez sur le banc, sur des réalisations de David Silva (32e) et Yaya Touré (52e). Après le but du milieu ivoirien, les Anglais étaient d'ailleurs qualifiés, puisque les Napolitains étaient tenus en échec. Mais le Napoli de Walter Mazzarri est un véritable diesel. En onze minutes, ils ont retourné les Espagnols, par Gokhan Inler (65e) et Marek Hamsik (76e), pour se qualifier pour les huitièmes de finale, 21 ans après leur dernière apparition à ce niveau. A cette époque-là, un certain Diego Maradona évoluait dans ses rangs...

Bayern Munich et Naples sont qualifiés pour les huitièmes de finale, Manchester City est reversé en seizièmes de finale de la Ligue Europa

 

 

Commentaires

59/62 cht "is a signé le livre d'or 9 mois
LES DR POITIERS FUTSAL a MARRAKECH 11 mois
pascal locatelli a signé le livre d'or 1 an
Guy Lambert a commenté LES LIGAMENTS CROISES plus de 2 ans
ET USP a signé le livre d'or plus de 2 ans
Tigre et DRagon est devenu membre plus de 2 ans
LES LIGAMENTS CROISES plus de 2 ans
Bonne Année 2015 plus de 2 ans
bonne année 2015 plus de 2 ans
JOE MAC OUILLE a signé le livre d'or plus de 2 ans
MAILLOT des DR plus de 2 ans
L'UEFA change les têtes de série plus de 3 ans
Match et collation plus de 3 ans
Apa Wadewe Lamothe Berlivet est devenu membre plus de 3 ans
AVANT GARDE DE TROYES a commenté Dragons Rouges Poitiers / Geant Casino plus de 3 ans

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 2 Dirigeants
  • 1 Entraîneur
  • 8 Joueurs
  • 4 Supporters

SPEED PHONE

 

Accessoire Téléphone portable

Réparation d'Ecran Cassé...

 

 

Speed Phone